Depuis que l’AMBC a lancé ses activités en octobre 2019, nous travaillons pour le compte des plus de 1000 microbrasseries et brewpubs de toutes les provinces et territoires du Canada. L’une de nos activités les plus importantes a été notre lobbying auprès du gouvernement fédéral à Ottawa.

Nous avons fait appel à la société de relations gouvernementales Impact Public Affairs et, avec son aide, nous avons rencontré des députés et des représentants du gouvernement. Notre message est toujours le même. Les microbrasseries investissent chaque année des centaines de millions de dollars dans leurs entreprises et leurs communautés et deviennent souvent un moteur essentiel de création d’emplois et d’activité économique locale.

Ensuite, nous mettons au défi les décideurs de nommer une autre industrie au Canada qui fait cela, et qui le fait dans des centaines de régions – urbaines, rurales et éloignées – dans tout le pays, et ils ne peuvent pas.

Notre message a un impact certain auprès de tous nos interlocuteurs. Il y a une microbrasserie dans presque toutes les circonscriptions politiques fédérales du Canada, et chaque député est conscient de la contribution de “sa” ou de “ses” microbrasseries à l’économie locale.

Au cours du mois dernier, nous avons communiqué directement avec le bureau du ministre des Finances Bill Morneau, et pas plus tard que la semaine dernière, nous avons rencontré personnellement le député Wayne Easter, président de la Commission des finances de la Chambre des communes. Lors de ces rencontres et de toutes nos réunions à Ottawa, nous réitérons l’importance de fournir un soutien financier à nos membres afin qu’ils puissent continuer à appuyer leurs communautés. Et nous continuerons à le faire.

Cependant, la défense des intérêts en temps de crise est un tout autre animal. La priorité actuelle de notre gouvernement fédéral est de répondre aux besoins personnels de ses citoyens les plus vulnérables. Les députés se concentrent sur les besoins de leurs électeurs chez eux.

Cela dit, nous continuerons à communiquer avec les décideurs du gouvernement et à nous tenir au courant de toutes les annonces, en particulier celles qui concernent les programmes de relance budgétaire pour les petites entreprises. Nous ferons de notre mieux pour nous assurer que les brasseries artisanales reçoivent les informations les plus récentes, et nous apporterons notre aide là où nous le pourrons pour faciliter l’accès de nos membres à tous les avantages qui leur seront offerts.