Par Josh Gottlieb, PMP (il/lui)
Directeur général, Vankleek Hill
Beau’s Brewing Co.

Lorsque je pense aux fêtes de fin d’année, je reviens souvent à l’époque où j’étais plus jeune et je me souviens de certaines des leçons que j’ai apprises très tôt: “Tu as huit nuits de cadeaux au lieu d’une”, “Tu ne peux pas déranger tes amis du 24 au 26 décembre”, “Oui, on peut manger asiatique à Noël”, “Non, ne leur parle pas du Père Noël !”.

J’ai grandi à environ une heure au nord de Toronto, et il y avait peu de personnes juives que je connaissais qui vivaient près de chez nous, et ce n’était pas une communauté aussi diversifiée qu’aujourd’hui. Mon école religieuse et ma synagogue étaient à près d’une heure de route, et c’est là, ou dans la famille, que nous célébrions notre culture. Nous n’avons jamais été très religieux, mais nous avons certainement célébré Hanoukka ainsi que d’autres grandes fêtes.

Le monde a beaucoup changé depuis ma jeunesse, et je vois notre industrie changer aussi. J’ai remarqué que les paniers-cadeaux des fêtes sont de plus en plus inclusifs, avec des articles comme des verres, des chaussettes, des écharpes et des tuques. Nos fêtes de Noël ne sont pas seulement des fêtes de Noël, ce sont des fêtes de fin d’année. Les détaillants diffusent toujours des airs de Noël en boucle à cette période de l’année, et j’ai appris à les connaitre tous!

Mon expérience dans notre secteur a été positive. Ma collègue de bureau de l’époque, lors de notre première saison de vacances à travailler ensemble, m’a encouragé à trouver un ridicule chandail de Hanoukka pour notre fête de fin d’année (il dit “Happy Hanukkah, gin and tonica”) et il a été très utilisé au fil des ans!

Notre salle de dégustation est l’endroit où je vois les véritables opportunités pour la bière artisanale. Nos salles doivent refléter à la fois nos communautés et les personnes qui les visitent. Nous avons une excellente occasion d’apprendre à connaitre les gens qui vivent près de chez nous et la façon dont ils célèbrent cette période de l’année. Nous pouvons à la fois mener des recherches sur d’autres cultures et trouver des moyens créatifs d’apprendre à connaitre les membres de notre communauté, en parlant avec eux de leurs traditions, et les incorporer dans les décorations de fêtes de nos salles de dégustation. De la même manière, une bonne façon d’apprendre à connaitre les traditions de vos collègues pourrait être un repas-partage de vacances. J’ai apporté des latkes au mien et j’ai goûté des plats d’autres cultures, même s’ils ne sont pas liés à la période des fêtes.

Je vis toujours à environ une heure d’une synagogue, dans une petite communauté avec une communauté juive encore plus petite (peut-être juste assez pour un minivan) et notre communauté célèbre principalement Noël. Dans notre salle de dégustation, le sapin est déjà monté, le gui est accroché et d’autres décorations saisonnières sont exposées. Dans quelques semaines, ma ménorah sera à nouveau exposée, et cette année, nous ajouterons des dreidels pour que les gens puissent jouer avec et j’ajouterai quelques chansons de Hanoukka à la playlist des fêtes.

J’ai hâte de visiter d’autres salles de dégustation au cours du mois prochain, de boire de la bonne bière et de découvrir votre communauté à travers les histoires que vous racontez et la façon dont vous aménagez et concevez votre espace pour la saison des fêtes.

Joyeuses Fêtes!

Josh